Créer une vidéo avec Moovly

Moovly est une application en ligne qui permet de réaliser simplement des vidéos animées.

 

Sa prise en main est simple et la création se fait uniquement en ligne. Il n'y a donc aucun logiciel à télécharger. Par contre l'outil est en anglais, mais même pour les non-anglophones cela ne devrait pas poser trop de soucis à terme car les actions de base ne sont pas nombreuses.

 

Avant d'expliquer quoi que ce soit, vous allez devoir vous créer un compte. Ce site existe en version gratuite (c'est la seule que j'ai utilisée pour créer toutes les vidéos de mon site).

 

 

Il est temps de s'y mettre, pour ce faire, il va falloir cliquer sur cette icone sur la page d'accueil du site de Moovly:

 

Avant de commencer à créer, une dernière étape :

  • Donner un nom à votre vidéo.
  • Décrire rapidement votre vidéo.
  • Choisir une catégorie. Personnellement j'ai toujours choisi la catégorie "Education".

Vous pouvez alors valider, et vous allez pouvoir commencer la création.

 

Vous arriverez alors sur une fenêtre qui vous propose plusieurs style de vidéos. A vous de choisir celui qui vous convient le mieux.

 

Si vous pensez avoir besoin d'un tuto,  Moovly en propose un. Celui ci est d'ailleurs très bien réalisé, mais il est en anglais. Dans ce cas là vous pourrez cliquer sur "Start the tour" sinon vous cliquerez sur "Quit the tour".

 

L'espace de création se présente comme ci-dessous :

La prise en main se fait à base de "click & slide" : vous choisissez un objet, vous cliquez dessus et vous le déplacez dans l'écran de visualisation.

Vous remarquerez alors qu'une barre de temps apparaîtra dans le base de temps comme ci-dessous :

Vous pourrez cliquer sur cette barre pour faire apparaître votre objet au temps souhaité. En cliquant sur une extrémité, vous pourrez aussi faire varier la taille de la barre et de ce fait, le temps d'apparition de l'objet.

Si vous souhaitez ajouter une action (écriture manuelle, apparition progressive, en mouvement...) vous pourrez cliquer sur "Choose animation". Vous pourrez en cumuler autant que vous le souhaitez, elles apparaîtront sous la barre de temps de l'objet sélectionné. Je vous conseille de les tester individuellement afin de voir leur action.

 

Une fois que vous avez cela en main, c'est votre créativité qui fera la différence. Vous aurez une multitude d'exemple sur ma page youtube.

Et dans mon cours, à quoi cela peut-il servir ?

 

En ce moment, on parle beaucoup de pédagogie inversée et de vidéos "capsule" (pour info une capsule est une vidéo courte d'introduction au cours que l'élève visionnera chez lui). Je n'ai pas encore testé la pédagogie inversée, je réserve cela pour la fin de l'année, afin de voir si j'utilise cette approche l'année prochaine. J'ai préparé quelques vidéos afin de tenter l'expérience ( les droites, les paraboles, les atomes...). J'ai déjà testé ces vidéos en cours. Elles ont fait sourire et les notions à transmettre étaient acquises.

 

Je vois surtout la vidéo comme une diversification des supports durant un cours. Ainsi, si elle permet à certains apprenants d'être autonomes, moi elle me permet d'adapter ma pédagogie aux individualités. Mais je reparlerais plus tard dans cet article d'une séquence classique de cours imbriquant la vidéo.

 

La légitimité, pour utiliser des vidéos durant mes cours, me parait acquise. Pour en arriver là j'ai du faire face à plusieurs échecs (et il y en aura d'autres) :

  • La vidéo est trop longue. Après l'analyse des données statistiques de YouTube, les apprenants ne regardaient pas l'intégralité de la vidéo. Je suis arrivé à la conclusion que la vidéo ne devait pas excéder deux minutes.
  • La vidéo est trop rapideelle a trop de contenu. Effectivement, j'ai tenté de mettre les mêmes objectifs d'apprentissage qu'auparavant, mais en deux minutes. Les apprenants "saturaient". Certains se demandaient quand est ce que je respirais...
  • La vidéo est regardée en mode passif. Ils ne retenaient pas le contenu.

La vidéo, à mon avis, ne se suffit pas à elle même. Afin de la rendre active j'ai créé des documents papiers à remplir en parallèle. Et enfin cela fonctionne mieux. Puis je l'ai rendue interactive avec des logiciels du type (PlayPosit, EdPuzzle). Le principe est que la vidéo s'arrête et affiche un questionnaire ou une action à réaliser, sur un support papier ou sur le support numérique. Pour l'instant je me suis arrêté ici, dans l'utilisation de vidéos en cours.

 

Une séquence classique d'une heure trente, commence par le rappel de la notion précédemment étudiée (pour rappel je travaille avec des apprenants en alternance), puis une série d'exercices utilisant les TICE (Excel, Geogebra, calculatrice...). Durant les exercices, plutôt que de répondre directement aux questions, je les oriente dans un premier temps vers un support numérique. Si cela ne suffit pas, j'interviens. Cela permet aux apprenants de gagner en autonomie et à moi de prendre du temps sur les notions non assimilées. Je termine par un bilan de cours lorsque tout le monde a atteint l'objectif que je m'étais fixé.

 

En conclusion :

 

Moovly est un outil très confortable et facile d'accès. Il permet, gratuitement, de créer des vidéos animées efficaces. Pour moi, entre l'idée, le scripte, la réalisation et le son, il me faut environ 1 heure par minute d'animation créée.

Dans la version gratuite, vous êtes limité à 20 médias personnels (sons, images), cela ne pose, à mon avis aucun souci, si l'on fonctionne par projet vidéo. A part cela, je ne vois pas de défaut à cet outil. L'ergonomie est efficace et le rendu très pro. Pour information, dans la version payante, vous pourrez inclure des vidéos et des gifs animés.

 

Si vous souhaitez tenter l'outil vidéo animé, je pense que Moovly est un outil qui ne pourra que vous satisfaire.



A propos de l'auteur

 

Cédric Rouxel est le créateur de mathsciences35. Après un parcours d'ingénieur, il s'est orienté vers le métier de formateur pour les sections professionnelles en mathématiques, sciences, sciences appliquées à la restauration et en mécanique des structure. Depuis 2015,il tente d'agrémenter ses cours de supports numériques afin de s'adapter à son public, et surtout pour diversifier sa pédagogie et ses supports de formation. Il réalise donc une veille continuelle de ces nouveaux supports. La quantité de logiciels étant pharaonique, Cédric a décidé de tester uniquement les logiciels gratuits, en ligne et simples d’utilisation. L'objectif étant que les supports de cours créés fonctionnent sur un maximum d'interfaces numériques (ordinateur, tablette, mobile, windows, linux, android, ios...).

 

Pour le moment vous pouvez retrouver Cédric sur Youtube I Google+ I Twitter


Écrire commentaire

Commentaires : 0