L'étude des sciences appliquées aux équipements dans le milieu de la restauration est parfois perçu comme trop théorique par les apprenants. On le remarque en période de face-à-face, mais comment changer ce ressenti ?

 

En partant de ce constat, un dialogue a été ouvert pour monter un projet dans le cadre du référentiel de seconde. L'implication des apprenants s'est fait ressentir, ils ont proposé de fabriquer un four solaire avec un maximum de matériaux de récupération et un budget le plus petit possible. Pour pimenter le tout, la séquence sera réalisée sous la forme d'une "battle" entre deux groupes pour choisir lequel des fours sera le plus efficace.

Sous des aires de cour d’amusement, les participants au projet vont devoir être clairement dans une démarche de développement durable. C'est une des compétences essentielles du nouveau interférentiel des sciences appliquées :

 

Maîtriser sa consommation d'énergie :

  • Ressources en énergie
  • Consommation et conséquences sur l’environnement
  • Mesures collectives et individuelles d’économie d’énergie

Une fois les prototypes terminés, ils devront réaliser une fiche technique (utilisation, qualité nutritionnelle, sécurité, maintenance et nettoyage) de l'appareil créé.

 

Pour finir, la dynamique est bien dans le cadre d'une compétition, un des critères de comparaison sera l'efficacité mais surtout le rendement des fours.

 

Mais le plus important reste l'amusement, la recherche, l'entraide, le travail collaboratif, la veille et la satisfaction d'avoir créé un FOUR SOLAIRE !

 


 

Ci-dessous le travail de recherche créé par les différentes équipes ayant souhaités participer au projet. Par sécurité, durant la compétition, le document est protégé par un mot de passe.

Fait avec Padlet