Utiliser Minecraft durant un cours

Minecraft est un jeu du type bac à sable. Je ne vais pas m'attarder à expliquer le fonctionnement du jeu ici car si vous souhaitez en savoir plus, la communauté de ce jeu est grande et disponible.

 

Dans cet article je vais juste décrire la mise en place de mon premier serious game.

 

Les objectifs pédagogiques sont de comprendre l'utilité des mathématiques et des documents type facture dans une situation professionnelle. Les apprenants devront mettre en pratique les notions de prix hors taxe, prix toutes taxes comprises, taxe sur la valeur ajoutée, de prêt et de remboursement bancaire...

 

 

 

 

Le monde du jeu (map) est formé d'une île avec des objectifs à atteindre sur celle-ci. Sur cette île, il y a des fournisseurs, des vendeurs, des acheteurs, un policier et un banquier. Cela permet de mettre en place le circuit commercial suivant :

  

Le reste est expliqué dans le fichier de présentation du jeu.

 

Chaque joueur a les documents suivants : la facture et la demande de prêt. Le maître du jeu, qui en plus est banquier, a un document Excel qui lui permettra de fixer un taux et des mensualités de remboursement.

 

Si une personne souhaite utiliser cette map, elle est en téléchargement ici

 

Cette map a été réalisée dans un premier temps à l'aide du logiciel gratuit WorldPainter. Voici le tuto en français que j'ai utilisé pour prendre en main le logiciel : TUTO - World Painter.

 

Une fois la carte créée il va falloir construire des bâtiments. Vous utiliserez le mode créatif de Minecraft pour construire des bâtiments, placer des blocs de commandes, remodeler la map ... Encore une fois la communauté sera là pour vous aider, et il existe de nombreux sites et vidéos de tutoriels. Personnellement j'ai utilisé le site suivant : minecraft-gamepedia.

 

Pour gagner du temps, voilà les principales commandes du jeu que j'ai utilisé :

 

Pour taper une ligne de commande vous devrez taper "t" pour tchat. Puis dans la zone de tchat :

 

  • Pour régler le moment de la journée : " /time set day " pour le jour et " /time set night " pour la nuit.
  • Pour effacer l'inventaire : "/clear <pseudo>"
  • Pour gérer le cycle automatique des journées : " /gamerule doDayligntCycle true " sinon écrire " false " à la place de " true ".
  • Pour gérer la météo : " /weather clear " pour le beau temps, " /weather rain " pour la pluie et " /weather thunder " pour la tempête.
  • Pour donner un conseil ou une indication particulière à un joueur : "/tell <pseudo> <message>".
  • Pour donner une quantité d'objet(s) : " /give  <pseudo>  minecraft:<objet>  <quantité> "  Exmple d'objet : anvil (enclume).
  • Pour placer un block minecraft : " /setblock <coordonnées> minecraft:<type de block> "

         Exemple pour placer un block de diamant : " /setblock 87 63 115 minecraft:diamand_ore "

  • Pour donner un objet créé interagissant avec un type d'élément : 

                 " /give  <pseudo>  minecraft:<objet>  <quantité> <meta data> {CanDestroy:["minecraft:<objet>"]} "

                 Exemple pour une hache ne pouvant casser que du bois : " minecraft:stone_axe 1 0 {CanDestroy:["minecraft:log"]} "

                 meta data est une donnée spécifique du bloc, par exemple la couleur. Je le laisse toujours à 0.

  • Pour donner un objet renommé :  "/give  <pseudo>  minecraft:<objet>  <quantité> <meta data> {display:{Name:<nouveau nom>}}"

                  Exemple pour un bout d'or que je souhaite renommer "1€" : " minecraft:gold_nugget 1 0 {display:{Name:1€}} "

                  meta data est une donnée spécifique du bloc, par exemple la couleur. Je le laisse toujours à 0.

  • Pour faire un test logique : "/testfor <pseudo>[caractéristiques à tester]"

                  Exemple pour tester si la personne la plus proche est situer à 3 blocs et est Mathsciences35 :

                  "/testfor @p[r=3,name=Mathsciences35]"

  • Pour enlever les monstres du jeu : "/gamerule doMobSpawning false"
  •  Pour changer de mode de jeu : " /gamemode 1 " pour le mode créatif et " /gamemode 2 " pour aventure.
  • Pour téléporter une personne : " /tp <pseudo> <coordonnées> ".

 

Pour la téléportation dans Minecraft "Le commerce", voilà les coordonnées des différents lieux :

  • Portes de téléportation 85 64 62
  • Magasin de la colline 42 76 62
  • Magasin de la mer 48 65 120
  • Entrée de la mine 96 65 117
  • Maison des clients 82 65 80
  • Maison du bûcheron 107 66 69
  • Poste de police 116 66 60
  • Prison 130 66 59
  • Friterie 83 71 22
  • Pièce du savoir 91 195 41
  • Banque 79 44 183

 

 

Le monde virtuel terminé, il va maintenant falloir le borner et fixer des objectifs de jeu. D'une certaine manière le monde virtuel est le plateau du jeu de société classique et les objectifs sont la règle de ce jeu.

 

Pour fixer des objectifs, j'ai choisi de mettre des panneaux dans des endroits stratégiques (la maison ou le lieu de travail des protagonistes), comme ci dessous :

 

Dans le jeu j'ai aussi créé une salle appelée : salle du savoir. Elle présente un résumé des cours à connaitre pour participer au jeu :

 

Le jeu est alors terminé. Il ne reste plus qu'à installer un serveur local. Je n'ai rien fait pour cette partie. Le service informatique de l'établissement a pris cela en main avec une efficacité redoutable. Néanmoins j'ai trouvé un tutoriel pour aider à la création d'un serveur sur le site supersoluce.

 

Et maintenant place au plus important : le test avec des apprenants.

 

Et durant  la séquence de cours, comment cela s'est-il déroulé ?

 

J'ai testé la map avec deux groupes de 11 apprenants de première année en CAP vente, sur une séance d'une heure trente minutes, avec deux approches différentes.

 

Pour le premier groupe, après avoir dispatché les différents rôles, on s'est placé directement devant le jeu pour se l'approprier. J'ai alors remarqué que tous les apprenants ne sont pas initiés aux déplacements dans un environnement 3D. Par contre pour se taper, chahuter et se pousser virtuellement, il n'y a aucun souci. Evidemment ces actions sont interdites dans la règle du jeu.

Conclusion, avec le premier groupe j'ai perdu environ 40 minutes de mathématiques pures. Mais cela aura permis, pour certain, d'avoir le temps de prendre le jeu en main (se déplacer, connaitre les lieux, retirer de l'argent, obtenir son outil...).

Ensuite j'ai ouvert la banque avec le système de prêt pour lancer l'entreprise commerciale de l’île. Il aura fallut 15 minutes pour terminer la partie. Explications :

  • Les apprenants ayant le rôle de commerçant ont directement été faire un emprunt; ceci afin de pouvoir acheter des matières premières (bois et métaux). De leur coté, les clients faisaient toujours le tour de l’île. Ils n'étaient donc pas prêt à acheter. De ce fait, les commerçants n'ont pas pu rembourser les mensualités (toutes les minutes) de leur prêt et se sont retrouvés en prison.
  • Les clients ne savaient pas que des objets étaient à vendre.

Conclusion des participants :

  • Avant de faire un emprunt, il faut aller voir les clients pour les intéresser. Cela a  permis d'aborder les notions d'étude de marché et de communication (publicité, porte-à-porte, démarchage...).
  • Une banque n'est pas une entreprise caritative. Tout manquement à des devoirs, suite à un contrat signé, est une faute punissable par  la loi. Un prêt ne se fait pas sur un coup de tête. Il doit être réfléchi.

 

Pour le  second groupe, j'ai souhaité limiter le temps de jeu pur (au contraire des 40 minutes perdues). Pour ce faire, j'ai directement distribué les règles du jeu et présenté les différents rôles à pourvoir (fournisseurs, commerçants, clients et policier). Puis avec un vidéoprojecteur, j'ai présenté le jeu et les différents lieux. Cela m'a permis d'envoyer des apprenants, à tour de rôle sur le PC, pour réaliser une série d'actions (aller à un endroit précis, chercher de la nourriture, nager, mettre des objets dans un coffre, crafter des objets...).

Une fois la présentation terminée j'ai distribué les feuilles à compléter : facture et contrat de prêt. On a alors rempli une facture.

Les apprenants commençant un peu à en avoir  marre, on est allé en salle informatique.

 

Vous remarquerez que dans la salle de prise en main et d'explication du jeu, il n'y avait que mon PC. Cela afin d'avoir l'attention, uniquement sur le vidéoprojecteur. Cette phase aura duré 50 minutes environ.

 

Pour la première partie, les prêts étaient à 0%. Chacun allume son ordinateur, se connecte et commence la partie. C'est assez amusant mais les erreurs furent très vite les mêmes que pour  le premier groupe.

 

Je leur ai alors demandé, de me faire un schéma résumé des transactions monétaires dans le jeu. A l'aide d'un travail collectif, ils se sont mis d'accord sur le schéma suivant :

En conclusion

 

Après un travail de fond pour s'approprier le jeu, suivi de la mise en place d'une map, j'ai enfin pu tester la pédagogie par le serious game. Je ne connais pas le temps exact de création du monde, au moins plusieurs après midi.

Je pense que maintenant cela me prendrait environ 4 heures de travail de création. Il faut en plus  ajouter l'écriture d'une règle de jeu.

 

A refaire, je ne perdrais pas du temps à créer les différents logements. Chacun pourrait faire le sien. Cela aurait un double objectif d’appropriation des commandes du jeu et de projection dans le monde virtuelle créé.

 

Je suis satisfait du résultat pour un premier test. Les apprenants ont mieux assimilé sur le long terme le circuit commercial d'un produit. Je les ai entendu négocier, faire des remises en pourcentage, calculer des factures, emprunter de l'argent, gérer une entreprise... Maintenant lorsque l'on retourne sur le jeu, ils font attention à bien remplir leur objectif de jeu en prenant en considération l’environnement commercial.

 

Petit à petit je pense ajouter d'autres paramètres au jeu, tels que des assurances pour le transport des matières premières, une bourse pour fixer le prix des objets à vendre, un impôt pour pouvoir manger, des placements avec intérêt simple...

 

Pour finir, l'intérêt de ce type de pédagogie permet de transmettre un fond de connaissances sous une forme qui leur appartient.



A propos de l'auteur

 

Cédric Rouxel est le créateur de mathsciences35. Après un parcours d'ingénieur, il s'est orienté vers le métier de formateur pour les sections professionnelles en mathématiques, sciences, sciences appliquées à la restauration et en mécanique des structure. Depuis 2015,il tente d'agrémenter ses cours de supports numériques afin de s'adapter à son public, et surtout pour diversifier sa pédagogie et ses supports de formation. Il réalise donc une veille continuelle de ces nouveaux supports. La quantité de logiciels étant pharaonique, Cédric a décidé de tester uniquement les logiciels gratuits, en ligne et simples d’utilisation. L'objectif étant que les supports de cours créés fonctionnent sur un maximum d'interfaces numériques (ordinateur, tablette, mobile, windows, linux, android, ios...).

 

Pour le moment vous pouvez retrouver Cédric sur Youtube I Google+ I Twitter


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    seks tel (mardi, 29 novembre 2016 20:46)

    zbrojarski